Reportages

L'ile d'Oleron avec ces lumières magiques et son cote naturel est un vrai paradis pour les photographes, les sujets sont nombreux et les occasions de se perdre à vélo sont également nombreuse.

Pour des travaux en cours j'ai passer deux semaines sur l'ile, j'avais un peut de temps d'avance et vue la topologie de l'ile j'ai essayé de profiter avec mon vélo d'un maximum de temps sur place pour faire en plus un portrait d'Oleron, un portrait certes rapide, mais un portrait quand même qui représente ce que j'ai vu et ressentie de cette ile.

 Ce n'est pas un reportage a long terme sur l'ile d'Oleron, c'était ma première visite sur l'ile et en quelques jours ça aurait été un peu cour !

C'est juste un portrait rapide, un snapshot que j'ai envie de partager.

J'ai fait cette série de photos pour pierrot un ami tatoueur, qui pour les 10 ans de ça boutique désirait faire une exposition photos avec une partie des tatouages qu'il avait réalisés au cours de ça carrière. Le shooting c'est déroulé sur deux demi-journées dans une ambiance géniale, avec environ 60 personnes à shooter.

Pour le collègue photographe, il réalise également de la peinture sur corps pour des shoots mode ou autres ! 

L'exposition photo s'est déroulée le 13 juin 2009, au lavoir de Lagny (lieux des prises de vue) où de nombreuses personnes sont venues ainsi que la presse locale.

J'ai fait une sélection de quelques photos réalisée en Inde du Sud dans le Tamil Nadu. J'ai fait le choix d'éléments graphiques, de monuments, de portraits de vie, de la vie...

Le Tamil Nadu est sans doute l'état le plus typiquement hindou, car contrairement au nord de l'Inde, le sud a peu subi l'influence musulmane des Mogols. L'architecture est essentiellement dravidienne et témoigne de la richesse et de la puissance des dynasties qui se sont succédé au moyen-âge (Pallava, Chola, Pandya...).

 Le Tamil Nadu se trouve à l'extrême sud-est de l'Inde sa capitale est Chennai et la langue principale est le tamoul.

 La région offre quantité de magnifiques temples c'est ici que les temples sont les plus nombreux, les plus grands, les plus kitchs, les plus tout !!! Ils sont gigantesques, pleins de recoins sombres et de zones interdites, flanqués de tours pyramidales ornées d'une profusion inimaginable de dieux de toutes les couleurs et de toutes formes...

J'aime particulièrement l'Inde, parce que les gens y sont particulièrement agréables et tellement vivants, dans l'état du Tamil Nadu la population reste principalement rurale et l'industrie est peu développée ce qui favorise le voyage.

J'ai rencontré René 81 ans dans un bourg de 4 maisons du nom de "Le Vert" à quelques kilomètres de Neoux, un village 300 habitant situé dans la Creuse, Canton d'Aubusson.

J'avais déjà croisé en rêne il y a quelques mois, toujours assit sur son mur il m'avait intrigué, mais les évènements ont fait que je n'ai pas entamé de conversation avec lui.
Cette année, les "hasards " de la vie ont fait que j'ai pu longuement discuter avec René de lui et de sa vie et faire quelques photos avec lui.

La vie de René :

Enfant de l'assistance publique, René vivant dans la forêt ou il avait fabriqué une cabane, il travaillait dans les fermes de la région en tant que travailleur journalier. Dans sa jeunesse, il a était trouvé par un agriculteur du bourg sur le bas coté, depuis il travaille et vie dans la ferme. À l'âge de la retraite, les agriculteurs lui ont aménagé un appartement et l'aide dans sa vie courante.

René ma raconter quelques histoires qui couvrent presque un siècle d'histoire de la vie paysanne française, les premiers tracteurs, les premières moissonneuses-batteuse, la vie des enfants et des gens il y a 50 ans dans ces bourgs et villages... et les hivers avant quant les hivers étaient froid !!!

Lors de la préparation d'un voyage en Inde du Sud, j'avais prévu une escale de deux/trois jours à Pondichéry, j'avais repéré sur internet une guest house du nom de Villa Pondichéry qui m'avait paru sympathique. Tenu par un peintre danseur du nom de Pichaya MANET, j'avais noté l'adresse dans mon carnet de voyage...

Arrive a Pondichéry (maintenant devenue puduchery), j'ai demandé au taxi de nous trouver ce guest house. Non sans difficulté de localisation, nous nous somme retrouver la bas. Le lieu était très sympathique, et très vite nous nous sommes tous sentis "comme à la maison".

Un courant de sympathie et très vite passer avec Pichaya, de longues discussions, des balades dans des lieux non touristiques... Grâce à lui nous avons rencontré des Indiens et des Indiennes d'une façon différente, en nous présentant comme des amis.

Pichaya et un PERSONNAGE... a la foi peintre et danseur, timide et extraverti, business man baba cool... Un homme complexe, un dur au grand coeur, nabab de son monde, râleur et généreux.

Un personnage très attachant, avec qui nous avons finalement partagé 15 jours.