La Blackmagic Pocket Cinema Camera est une camera au format super 16mm doté d'un capteur micro 4/3 et disposant d'une plage de dynamique de 13 stops, le tout avec enregistrement en CinemaDNG RAW ou en ProRes 422 (HQ). L'enregistrement se fait directement sur carte SD. Les fichiers sont compatibles avec tous les logiciels de montage non linéaire récent comme FCP X, mais bien entendu aussi avec DaVinci Resolve.

Cette camera est la digne descendante de la Blackmagic Cinema Camera avec l'écran tactile en moins, mais dispose tout de même d'un écran de 3,5 pouces en Full HD. Elle filme en Full HD 1080p, a plusieurs fréquences : 23.98 fps, 24 fps, 25 fps, 29.97 fps et 30 fps.

La connectique est complète, l'appareil dispose d'une entrée micro, d'une sortie micro HDMI, d'un jack pour brancher des écouteurs et d'une prise pour les télécommandes de type LANC.

En ce moment je fais beaucoup de test avec ma nouvelle GoPro Hero 3 black édition, aussi bien en vidéo qu'en photo. J'essaie d'intégrer cette caméra dans mon flux de production photo et vidéo. Dans ce cadre j'avais besoin pour essayer différents cadrages d'une perche d'environ 1m. Pour le moment j'utilisais des Rod de 15mm avec une rotule pour ces plans, mais je voulais quelques choses de plus rapides à mettre en place et de plus polyvalents. Les prêches télescopiques pour GoPro sont en général assez courte et surtout on une rotule en plastique qui ne me plaisait pas, car trop fragile et n'apportant pas une capacité de portage suffisante. Je voulais pouvoir l'utiliser avec la GoPro, mais aussi avec d'autres accessoires comme un lightpanel,et des micros pour la prise de son.

Après pas mal de recherches sur internet, je suis tombé sur la nouvelle XSories Big U-Shot 2, qui fait 95cm et as une rotule en aluminium, sa capacité de portage est donnée pour 500g ce qui est suffisant pour mes besoins. Sur le papier ça paraissait bien, restait à voir si ça correspondait à la réalité !

Après déballage, il apparait que la construction et le niveau de finition sont très bons, la rotule a l'air particulièrement solide ! La contribution est du coup 100% en aluminium, ce qui me va bien. La longueur est variable et une rotation de la perche permet de la verrouiller, au niveau du manche une poigne en mousse très agréable permet un maintien correct. À l'arrière de la poigne un pas de vis au format standard 1/4 permet de fixer la perche sur un trépied. Le seul point négatif est la dragonne qui me parfait un peu léger et pas très solide.

J'ai fait quelques essais pour voir si l'ensemble répondait à mes attentes, aussi bien pour l'utilisation avec une GoPro que pour les autres usages plus exotiques !

Avec une GoPro c'est parfait, c'est fait pour et ça se voie !

J'apprécie particulièrement les focales fixes, quand on a un peut de temps pour travailler son cadrage je trouve que ça oblige a avoir une approche plus travailler de la composition, en plus le piquer et le rendue calorimétrique sont en général mieux que sur un zoom. Un autre avantage c'est que c'est plus discret et dans certaines situations c'est très pratique !

En reportage quand je n'ai pas beaucoup de temps, j'utiliser mon zoom 24-70 f/2.8 L, mais des que j'en ai la possibilité je le remplace par des focales fixe (14mm/35mm/50mm/85mm/135mm) et dans ce cadre le 35 IS a parfaitement ça place et vient avantageusement remplacer l'ancienne version. Quand Canon a sorti cette nouvelle version avec la stabilisation, j'ai sauter dessus, car personnellement je trouve que même sur un grand angle la stabilisation peut êtres un plus dans certaines situations, car quand la luminosité est faible ou qu'on veut shooter en vitesse lente c'est un avantage non négligeable ! Si on veut shooter a 1/2 second a main lever la stabilisation est un gage de réussite indéniable.

J'utilise ce 35mm IS pour des photos de rue, mais aussi pour des reportages plus classiques quand la luminosité est faible ou quand j'en ai la possibilité, car j'aime son rendue calorimétrique très subtile. Il m'est également très utile pour des portraits en situation, car je trouve que la distorsion est relativement faible, et le rendue magnifique. En plus sa grande ouverture et la stabilisation permettent de garder l'ambiance d'un lieu et de n'apporter qu'un éclairage ponctuel et subtil pour mettre en valeur le sujet.

J'utilise également cette objective pour les tournages vidéo, et les plans au steadycam et là aussi c'est un très bon objectif.

Passons maintenant a la construction, sans égaler la série L c'est tout de même du haut de gamme. La bague de mise au point est magnifiquement souple se que est particulièrement agréable en vidéo. J'ai mille fois moins d'acoups avec le Follow Focus sur le 35mm que sur le 24-70 L 2.8 qui a quelques zones avec des duretés variables !

J'ai réalisé cette démo pour présenter les possibilités et les avantages du html5 pour la réalisation des webdocs. Je pense que l'utilisation de cette technologie va se développer d'autan plus vite que les tablettes et autres nouveaux moyens de consultation multimédia vont se développer. La disparition progressive de flash, même sur les environnements "bureautique" étant déjà amorcés.
Cette démo est interactive et vous permet de vous rendre compte des possibilités par vous même, les vidéos sont soit hébergés sur Viméo, soit directement sur mon site pour certaines vidéos visionnées depuis un iPad/iPhone/iPod. Ces vidéos sont disponibles au format .MP4 (H264), .WEBM et .OGV afin d'offrir une compatibilité maximum.
D'un point de vue technique, j'ai utilisé des développements spécifiques que j'ai réalisés, mais aussi la class "Popcorn.js" de la fondation Mozzila, la class FancyBox, l'outil de création d'animation HTML5 Hype, ainsi que divers autres outils.

Je vous invite à tester cette démo par vous même !

WebDocs-et-HTML5

 

Nous demandons à la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet (HADOPI) de ne pas attribuer la labellisation « Offre légale » à Fotolia.
La société Fotolia a demandé à l'HADOPI l'attribution du label « offre légale ».

Ce « microstock » propose pour des usages professionnels (presse, publicité, édition, etc.) une offre de photographie dites « libres de de droit » à des prix dérisoires (0,14 euros).

L'appellation « libre de de droit » est mensongère au regard du Code de la Propriété Intellectuelle, elle bafoue le droit moral et patrimonial des auteurs.

En proposant une offre pour quelques centimes d'euros, Fotolia viole également l'article 1591 du code civil qui sanctionne l'absence de prix réel et sérieux.

Cette offre ne peut en aucun cas être assimilée à une « offre légale ».

Fotolia participe massivement à l'effondrement du marché de la photographie et à la grave crise que traversent les photographes professionnels et les agences.

Nous nous indignons de cette possible attribution et demandons à l'HADOPI de ne pas attribuer le label « offre légale » à cette entreprise.

L'HADOPI a le devoir de faire respecter nos lois. Il en est de la survie de tout un secteur économique et culturel.

S'associent à cette pétition la Société des Auteurs des arts visuels et de l'Image Fixe, le Groupement National de la Photographie Professionnelle, les Agents Associés, Signatures, Tendance Floue.

upp1

fotolia hadopi hp

Cette pétition est lancée par l'Union des Photographes Professionnels