fbpx

Je me suis passé pendant longtemps d'un flashmètre, j'utilisais un posemètre au sélénium qui doit avoir 40 ans en guise d'indication pour mon 6x6, avec de grosses variations à faire....
Pour les photos au flash en studio, j'utilisais l'histogramme. Après quelque temps, je me suis décidé à investir dans un petit posemètre/flashmètre d'occasion à 45 € sur ebay. Vue le prix maxi que je m'étais fixé, je n'ai pas cherché du côté des minolta qui sont en général deux fois plus chers même si les fonctions et la précision sont nettement supérieures (je verrais par la suite).

Me voilà donc en possession d'un Sekonic flashmate L-308B, c'est la version plus ancienne du L-308B II et maintenant du L-308S. Ne l'utilisant que pour la photo, les fonctions liées au cinéma ne me sont d'aucune utilité. Ces fonctions de posemètre incident et réfléchi me suffisent pour le moment. Ces fonctions flashmètre avec ou sans cordon de synchro sont également suffisantes.

J'appréciais déjà mon ancien posemètre pour la mesure incidente de la lumière (malgré sont grand âge), et je dois avouer que retrouver avec un outil plus précis cette possibilité me ravit. Pour le studio, le flashmètre rend de grands services et permet un gain de temps dans le calcul de l'exposition. Le calcul des contrastes est également très pratique.

Voila je suis ravi, pour un coût réduit un outil qui rend de grands services en studio, et pour gérer l'exposition dans des conditions d'éclairage particulières.

Voici la doc du L-308B et du L-308B II (C'est le même modèle avec des fonctions pour le cinéma en plus)

Flashmetre Sekonic L 308B

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.