Le Japon a connu un terrible tremblement de terre le 11 mars dernier et le tsunami qui a suivi a eu des conséquences humaines et matérielles tout à fait dramatiques pour des centaines de milliers de ses habitants.

Conscients de l'apport exceptionnel du Japon depuis plus de cinquante ans dans le domaine du matériel photographique, les différents acteurs du marché des équipements photo en France lancent un appel à tous les photographes.

C'est pourquoi, les importateurs (SIPEC) et distributeurs (CFP) en France de marques photo, ainsi que l'ensemble de la Presse spécialisée, demandent à tous les passionnés de photographie de se mobiliser et d'effectuer un don à la Croix Rouge Japonaise par l'intermédiaire de la Croix Rouge Française.

Cet appel est relayé sous forme d'affiches dans l'ensemble des magasins photo participants et par les sites photos qui le relaye gracieusement. Si vous éditez un site photo ou un photoblog, nous vous invitons à relayer l'appel à votre tour !

La France a inventé la Photographie il y a près de deux siècles. Notre pays est aux côtés de nos amis japonais qui ont su rendre la Photographie accessible au plus grand nombre.

solidarite-japon

Nous demandons à la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet (HADOPI) de ne pas attribuer la labellisation « Offre légale » à Fotolia.

La société Fotolia a demandé à l'HADOPI l'attribution du label « offre légale ». Ce « microstock » propose pour des usages professionnels (presse, publicité, édition, etc.) une offre de photographie dites « libres de de droit » à des prix dérisoires (0,14 euros). L'appellation « libre de de droit » est mensongère au regard du Code de la Propriété Intellectuelle, elle bafoue le droit moral et patrimonial des auteurs. En proposant une offre pour quelques centimes d'euros, Fotolia viole également l'article 1591 du code civil qui sanctionne l'absence de prix réel et sérieux. Cette offre ne peut en aucun cas être assimilée à une « offre légale ».

Fotolia participe massivement à l'effondrement du marché de la photographie et à la grave crise que traversent les photographes professionnels et les agences. Nous nous indignons de cette possible attribution et demandons à l'HADOPI de ne pas attribuer le label « offre légale » à cette entreprise. L'HADOPI a le devoir de faire respecter nos lois. Il en est de la survie de tout un secteur économique et culturel.

S'associent à cette pétition la Société des Auteurs des arts visuels et de l'Image Fixe, le Groupement National de la Photographie Professionnelle, les Agents Associés, Signatures, Tendance Floue.

 

upp1

fotolia hadopi hp

Cette pétition est lancée par l'Union des Photographes Professionnels

Pour que la création visuelle continue d’exister et que les Auteurs Photographes puissent continuer à produire des photographies.

Nous lançons cet appel pour la constitution d’Etats généraux de la photographie. Les utilisations massives de photos dites « libre de droits », les photographies à « 1 euro », les photographies signées « DR », la baisse générale des tarifs, les contrats de cession de droits ne respectant pas la loi, la remise en cause par les juges de la qualité originale des photographies, la banalisation de la photographie comme un bien de consommation et les autres atteintes à notre profession doivent être encadrés juridiquement et socialement.

Ces pratiques abusives génèrent une crise économique sans précédent qui met en péril les auteurs photographes et les agences qui diffusent leurs images. Nous demandons à l’Etat, garant des libertés et de la sauvegarde du patrimoine culturel, de tout mettre en œuvre pour réunir l’ensemble des acteurs de la photographie et trouver des solutions législatives à cette situation.

L’opinion publique et les représentants de l’Etat doivent prendre en compte cette réalité. La France pays inventeur de la Photographie a le devoir de soutenir la liberté de création visuelle et maintenir une activité économique qui concerne des milliers d'emplois utiles à notre société. A vous tous qui êtes convaincus de la nécessité absolue de préserver et de protéger les Auteurs Photographes et par voie de conséquence la Photographie, vous pouvez soutenir cette initiative en signant cet appel.

SIGNEZ EN ESPÉRANT QU'IL NE SOIT PAS TROP TARD

Le lien de l'UPC :
Ils soutiennent l'appel : Jane Evelyn ATWOOD, photographe - Arnaud BAUMANN, photographe vidéaste - Bruno BARBIER, photographe - Martine BARRAT, photographe - Stéphane BELMONDO, musicien - Jean-Luc BENHAMIAS, député européen - Guillaume BINET, directeur de l’Agence Myop - André BISMUTH, directeur de l’agence Sunset - Marie-Christine BLANDIN, sénatrice, secrétaire de la commission des affaires culturelles - Jean-Louis BLOCH-LAINE, photographe - Frédéric BUXIN, président de l'UPC, administrateur de la Saif et de l'Agessa - Patrick CARL, directeur photothèque Oredia - Christian CHAMOURAT, président de la Saif et du conseil d'administration de l’Agessa - André  CHAPAVEIRE, vice-président du conseil régional Auvergne - Bruno CHARLIER, agence Wallis - Lucien CLERGUE, photographe, Membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'insitut de France - Serge CORRE, directeur de l'agence Andia - Jean-Marc COPPOLA, vice-président de la région PACA - Guillaume CUVILLIER, rédacteur en chef du magazine "Le Photographe" - Marie-Laure DE DECKER, photographe - Hudson DEREK, photographe - Marie DESPLESCHIN, écrivaine - Catherine DEULOFEU, directrice de l’agence Bios - Chris DITYVON, représente Claude-Raymond - Richard DUMAS, photographe - Wilfrid ESTEVE, président de Freelens - Bernard FARION, vice président du conseil régional Centre - Hélène FLAUTRE, député européenne - Gilles FROMENTEIL, plasticien, administrateur de la Saif, président du conseil d'administration de la MDA - Marc GARANGER, photographe - Bertrand GARDEL, président de l’agence Hémis - Alain GENESTAR, directeur de Polka Magazine - Hervé GLOAGUEN, photographe - Alain HAYOT, vice président du conseil régional PACA, délégué à la culture - Dominique ISSERMANN, photographe - Henri JIBRAYEL, député français - Christphe LALOI, directeur du festival Voies Off - Jack LANG, député français - Jean-François LEROY, directeur général de Visa pour l'Image - Alain LIPIETZ, député européen - Peter LIPPMANN, photographe - Pierre-Yves MAHE, directeur de Spéos - Noël MAMERE, député français - Souad MECHTA, présidente de l'ANI - Alain MINGAM, photojournaliste, consultant medias - Bernard PLOSSU, photographe - Marie-Paule NEGRE, photographe - Bernard PERRINE, photographe, Auteur conseiller éditorial - Ivan RENAR, sénateur du Nord - Marie-Line REYNAUD, député français - Deghati REZA, photojournaliste -  Olivier ROLLER, photographe - Dominique TIAN, député français - Gérard VANDYSTADT, photographe et directeur de l’agence Regard du Sport - Jacques VAPILLON, photographe de mer - Jean VINCENT, avocat -  Leîla WANICK SALGADO, directrice de Amazonas Images.