fbpx

Le concept des soirées Urban Art Groove est de mélanger l'art et la fête dans une ambiance groovy. Cette "première" ré-édition du concept s'est déroulé le 25 février 2012 "Aux Écuries du Roy" dans le quartier Montorgeuil à Paris. 

J'étais là-bas pour faire un reportage sur cette soirée, mais je dois avouer que même si j'y étais pour faire mon boulot j'ai été pris par l'ambiance !

J'ai donc eu envie de partager l'info et de faire connaitre ce concept, vu qu'une prochaine édition est en préparation et doit avoir lieu fin mars.

Du 18 octobre 2011 au 05 février 2012

Diane Arbus a révolutionné l'art de la photographie ; l'audace de sa thématique, aussi bien que son approche photographique ont donné naissance à une œuvre souvent choquante par sa pureté. Par son talent à rendre étrange ce que nous considérons comme familier, mais aussi à dévoiler le familier à l'intérieur de l'exotique, la photographe ouvre de nouvelles perspectives à la compréhension que nous avons de nous-mêmes.

Diane Arbus puise l'essentiel de son inspiration a New York, qu'elle arpente à la fois comme un territoire connu et une terre étrangère, photographiant tous ces êtres qu'elle découvre dans les années 1950 et 1960. La photographie qu'elle pratique est de celle qui se confronte aux faits. Cette anthropologie contemporaine qui créer une allégorie de l'expérience humaine, une exploration de la relation entre théâtre et réalité, apparence et identité, illusion et croyance.

Avec plus de 200 clichés, cette première rétrospective en France permet de découvrir la source, l'ampleur et les aspirations d'une force originale dans l'univers de la photo. Toutes les images emblématiques de l'artiste sont présentées, ainsi qu'un grand nombre de photographies qui n'ont à ce jour jamais été exposées en France. Les premières œuvres déjà témoignent de la sensibilité particulière d'Arbus, au travers de l'expression d'un visage, de la posture, du type de lumière ou de la présence particulière d'objets dans une pièce ou un paysage. Animés par la relation singulière que tisse la photographe avec son sujet, tous ces éléments se conjuguent pour inviter le spectateur à une rencontre intime.

Le site du jeu de paume : http://www.jeudepaume.org

Le Japon a connu un terrible tremblement de terre le 11 mars dernier et le tsunami qui a suivi a eu des conséquences humaines et matérielles tout à fait dramatiques pour des centaines de milliers de ses habitants.

Conscients de l'apport exceptionnel du Japon depuis plus de cinquante ans dans le domaine du matériel photographique, les différents acteurs du marché des équipements photo en France lancent un appel à tous les photographes.

C'est pourquoi, les importateurs (SIPEC) et distributeurs (CFP) en France de marques photo, ainsi que l'ensemble de la Presse spécialisée, demandent à tous les passionnés de photographie de se mobiliser et d'effectuer un don à la Croix Rouge Japonaise par l'intermédiaire de la Croix Rouge Française.

Cet appel est relayé sous forme d'affiches dans l'ensemble des magasins photo participants et par les sites photos qui le relaye gracieusement. Si vous éditez un site photo ou un photoblog, nous vous invitons à relayer l'appel à votre tour !

La France a inventé la Photographie il y a près de deux siècles. Notre pays est aux côtés de nos amis japonais qui ont su rendre la Photographie accessible au plus grand nombre.

solidarite-japon

Nous demandons à la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet (HADOPI) de ne pas attribuer la labellisation « Offre légale » à Fotolia.

La société Fotolia a demandé à l'HADOPI l'attribution du label « offre légale ». Ce « microstock » propose pour des usages professionnels (presse, publicité, édition, etc.) une offre de photographie dites « libres de de droit » à des prix dérisoires (0,14 euros). L'appellation « libre de de droit » est mensongère au regard du Code de la Propriété Intellectuelle, elle bafoue le droit moral et patrimonial des auteurs. En proposant une offre pour quelques centimes d'euros, Fotolia viole également l'article 1591 du code civil qui sanctionne l'absence de prix réel et sérieux. Cette offre ne peut en aucun cas être assimilée à une « offre légale ».

Fotolia participe massivement à l'effondrement du marché de la photographie et à la grave crise que traversent les photographes professionnels et les agences. Nous nous indignons de cette possible attribution et demandons à l'HADOPI de ne pas attribuer le label « offre légale » à cette entreprise. L'HADOPI a le devoir de faire respecter nos lois. Il en est de la survie de tout un secteur économique et culturel.

S'associent à cette pétition la Société des Auteurs des arts visuels et de l'Image Fixe, le Groupement National de la Photographie Professionnelle, les Agents Associés, Signatures, Tendance Floue.

 

upp1

fotolia hadopi hp

Cette pétition est lancée par l'Union des Photographes Professionnels

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.