J'utilise pour certains projets des films radio dans différents formats, j'aime le rendue achromatique et le contraste spécial de ces films, en plus il existe en différents formats et surtout dans des formats très grands supérieurs au 30x40cm et même pour certains en panoramique ULF. Une fois la chimie et le protocole d'exposition et de développement mis au point la plus grosse difficulté dans l'utilisation de ces films c'est le développement. Ils sont faits pour être traités en machine a une température relativement élevée et avec une agitation musclée.

En plus mouillés ils sont très fragile et se rayent facilement pendant la phase de développement et ils sont très très rigide ce qui interdit l'usage de spires prévues pour les films argentiques classiques, j'ai testé différentes spires et le résultat est souvent une éjection du plan film pendant le développement.

J'ai donc réalisé pour le 13x18 cm et le 18x24 cm pour le moment d'autres formats et type de spires sont en préparation. Ces spires me permettent de développer ces plans film dans des conditions optimales en toute sécurité pour les films.

Sur ces modèles la capacité pour les 13x18 est de quatre PF et 2 pour la 18x24.

Posemetre UV photographe alternative

Je pratique un certain nombre de procédé alternatif kallitype, pt/pd, Papier salé et albuminé, cyano, collodion… j’ai un labo bien équipé ou les choses sont claire, je connais mes temps d’expo avec mon insoleuse UV et mes protocoles même s’il évolue sont validé. Mais je voulais faire des tirages grand format et mon insoleuse se limite au 40x50cm, je n’ai plus de place pour en faire une plus grande et il m’arrive parfois de vouloir faire des démos hors labo et du coup c’est compliqué. En plus avec l’arrivé du beau temps je voulais sortir du labo et voir s’il y avait une différence de rendue entre les UV artificiels et la lumière naturelle, le problème c’est que les temps d’expo avec des procédés non POP sont assez difficiles a évalué, je pratique beaucoup de kallitype avec des virages Or ou Pt/Pd et a l’oeil, voire si l’expo est bonne ou pas, c’est mission impossible. Je voulais donc retrouver en extérieur la possibilité de maîtriser l’exposition pour ces procédés et ne pas perdre mon travail d’étalonnage au labo.

Il fallait donc que je puisse récupérer la bonne valeur d’exposition par procédés de mon insoleuse au labo et l’appliquer a l’extérieur ou les conditions sont très variables suivant les jours, mais aussi pendant le temps d'expo, un nuage qui passe et ca change la donne. J’ai donc créé cet appareil une sorte de posemètre UV pour répondre à mes besoins.

J’ai finalisé la version 1 bêta de mon posemètre UV pour procédés alternatifs, il me permet de faire des expositions hors labo en plein jour, la partie électronique et informatique est finalisée et pleinement fonctionnelle, je suis sur la modélisation de la boîte pour finaliser ce projet, même si je continue la phase de test et apporte encore quelques améliorations.

Pour ma chambre Tachihara Hope Full Plate (6,5''x8,5'' soit 17cmx22cm) que j'utilise souvent pour le collodion humide, j'avais besoin d'un adaptateur pour utiliser mes objectifs récents ou anciens que j'ai monté sur des planchettes types Linhof/wista/ebony/shen-hao/tachihara (99mmx96mm). J'avais dans un premier temps créé un adaptateur en bois, mais je viens de le changer pour un nouveau modèle que j'ai repensé et modélisé en 3D pour l'imprimer avec une imprimante 3D. Ce nouveau modèle est bien plus pratique, la rigidité de l'adaptateur est parfaite et la mise en place ne prend qu'une seconde. Voici une vidéo et quelques phots de cet adaptateur.

J'ai créé cet adaptateur pour pouvoir utiliser mon parc d'objectif grand format qui est en grande partie installé sur des planchettes de type Linhof/Wista/ebony/shen-hao/etc... Ces planchettes en aluminium au format 96x99mm sont très pratiques et presque universelles, seuls les objectifs très lourds sont sur d'autres types de planchettes. L'avantage c'est de pouvoir utiliser ces objectifs sur mes différentes chambres sans avoir à changer de planchettes. Je voulais pouvoir les utiliser également sur des vielles chambre du 19ème siècle ou sur des montages divers voir temporaire pour certains projets. J'ai donc créé cet adaptateur qui permet d'utiliser les planchettes types Linhof sur presque n'importe quoi, la fixation se fait simplement par quatre vis.

Voici quelques images de mon laboratoire pour la photographie alternative et l’argentique, mon laboratoire est en constante évolution, car je l’adapte au projet en cours et au procédé expérimenté c’est un peu ma grotte d’alchimiste un lieu de travail, de méditation et d’inspiration. À ce jour je travaille sur des projets au collodion humide, tirage palladium, kallitype avec différents virages (Or/Palladium/etc.), van dyke et cyanotype ainsi que quelques autres procédés en expérimentation. J’ai fait également mes tirages et développements argentiques.