fbpx

Voici une procédure simple pour remplacer les batteries de Quantum Turbo SC, ça prend 15 minutes et ne nécessite que deux soudures, il faut cependant faire très attention a ne pas toucher les condensateurs et autres circuits d’accumulation sur la partie électronique c’est très dangereux !

Je ne me suis pas lancé dans la soudure des accus ensemble cette tache est assez compliquer sans appareil de soudure adapter, je les ai acheter en Allemagne chez Akkuplus.de pour 33€ pièce.

Il faut simplement :

   - Démonter le Turbo SC
   - Déconnecter l’ancienne batterie
   - Couper les connecteurs de l’ancienne batterie
   - Les ressouder sur le nouveau pack
   - Remonter le tout

Voici un déroulé de la méthode de modification d’un châssis pour le collodion humide, les photos montre la méthode pour un châssis 4x5, mais elle est valable pour les autres format 5x7, 8x10… Je n’ai pas eu besoin de faire les modification sur des autres formats car j’ai des châssis spécial pour le collodion mais la méthode reste la même. Je pense que les images parle d’elle même, il faut juste penser a utiliser un fils d’argent pour les coins ce que j’ai utiliser, d’autres personne utilise des fils de cuivre mais je n’ai pas vérifier l’interaction avec le nitrate ! Il faut également peindre le bord coupé du châssis pour éviter l’interaction et le réflexion. Il faut également ajouter une petite lame en plastique ou autre, personnellement j’ai utilisé une plaque de cuivre pour bien maintenir la plaque en position. Il faut compter 20 minutes pour la modification et ce n’est vraiment pas compliquer !

Je cherchais une chambre intermédiaire pour combler un trou entre ma 4x5 et ma 8x10, une chambre facilement transportable, permettant de faire du collodion humide dans un format supérieur au 4x5 et me permettant également de faire du plan-film. Le format Full plate ou plaque pleine était a l'époque des plaques de verre le format équivalent a notre 8x10 actuel et est rester d'actualité pendant plus de 50 ans, la taille du négatif 6,5"x8,5" soit en métrique 16,5cm x 24,5cm est plus que respectable et déjà supérieur au 5x7 et presque un 18x24 ou un 8x10.

Ce format est parfait pour le collodion humide j'ai trouver des châssis plaque de l'époque qui vont très bien. En plus j'ai également trouvé un dos type sping back et 6 châssis film double qui vont avec, trouver tous ces éléments n'a pas été simple ni très rapide, mais à force de chercher...

Âpres avoir trouver la chambre qui va bien j'ai procédé a une restauration complète dont voici quelques photos, j'ai également fabriqué un adaptateur pour utiliser les planchettes type linhof sur cette chambre, je vais faire dans les jours qui vienne un article a ce sujet.

Voici les différentes étapes de la restauration d’un Rolleiflex MX K4A de 1952, j’ai fait un démontage total mécanique et obturateur afin de tout nettoyer, régler et graisser correctement. Je n’ai pas fait de photos de tous les détails car ce n’est pas facile d’arrêter en plein boulot pour faire des photos mais voici les grandes lignes. Nettoyage et graissage de l’obturateur avec de l’huile Moebius 8000 et de la graisse Moebius 8030. Nettoyage des optiques et recalibrage de la visée. Vérification des vitesses de l’obturateur. Nettoyage et graissage de la mécanique globale de l’appareil.

En plus de la restauration de l’appareil, j’ai également restauré la sacoche en cuir, elle était décousue et avait des coutures très fragiles. J’ai donc repris et refait une pièce manquante en cuir sur l’avant et refait la sangle. Après un bons nettoyage, teinture et graissage c’est reparti pour un tour.

En tout ça m’a pris deux jours, mais quelle beauté maintenant. Les photos sont organisées dans l’ordre de démontage/remontage.

J’ai fait un rouleau de test, vous trouverez les photos à la fin, c’est du brut de scan juste pour vérifier que tout est OK.

J’ai depuis quelque temps un agrandisseur Durst Pictograph c’est la dernière génération sortie de chez Durst il permet de tirer des négatifs jusqu’au 4x5, c’est une base Durst 1200 qui est équipée d’une tête multigrade en Closed Loop, et d’un ordinateur de contrôle avec sonde pour l’expo et la densité du négatif, timer, gestion de densité a l’expo, etc. je tiens à préciser que les réglages suivants doivent fonctionner également sur les agrandisseurs suivant car la base electro-mécanique est la même :

   - Dusrt Pictograph
   - Durst Multigraph
   - Durst Pictochrome
   - Ilford Multrigrade 600

Cet agrandisseur est un vrai agrandisseur pro qui dans les années 2000 coutait dans les 20 000€, je n’avais avec cette Ferrari que deux problèmes, et vu les échanges sur le Net je n’étais pas le seul !

Ces problèmes étaient, un décalage énorme entre le temps d’expo choisi et le temps reel d’exposition de l’agrandisseur et ce décalage changeaient suivant les grades et les lampes c’était de l’ordre de 10s d’expo sur le clavier qui me donnait en réel 3s ou 32s suivant les grades. L’impossibilité de monter dans les grades au-delà de 4.4. J’ai donc récupéré les doc techniques et commencer a étudié le system a fond, pour rappel Durst utilise sur ce type d’agrandisseur la technologie du Closed Loop, le Closed Loop analyse la colorimétrie et la luminosité et permet ainsi d’avoir un système fiable et reproductible même avec les changements colorimétriques de la lampe et des filtres avec le temps.

Le problème c’est que les lampes officielles Durst ne sont plus disponibles et qu’avec le temps les filtres, et différents équipements et capteurs se dérègles inévitablement.

Cependant après lecture, tests et essais j’ai réussi a trouvé et a mètre en oeuvre la procédure de recalibrage. J’ai effectué ce recalibrage avec succès sur 4 Pictograph différents, mais vus mon analyse des docs je pense que la procédure est la même pour les Pictograph, Pictochrome, Multigraph et la tête multigrade Ilford 600.

Je fais celte article pour partager les résultats de mes recherches, mais si vous faite les manipulations c’est bien entendu a vos risques et périls.

Il va vous falloir, un tournevis cruciforme, un micro tournevis plat et un microtournevis cruciforme et un multimètre (un multimètre True RMS est nécessaire s’il faut recalibrer l’alimentation de la lampe)

Les cookies nous permettent de gérer les services proposés par notre site. En utilisant notre site, vous en acceptez, de fait, l'utilisation.
En savoir plus Ok