J'ai été interviewé il y a quelque temps par le magazine photo "Declic photo" pour un sujet consacré au photographe et plus particulièrement sur la photo d'architecture. Le magazine ayant déposé le bilan avant la publication de l'article, je publie donc les questions et mes réponses afin de partager mon expérience.

Quel est votre parcours de photographe ?

J’ai commencé la photo quand j’avais 10 ans, mon père qui est un photographe amateur passionné, m’avais acheté un boitier version tout plastique comme ça se faisait dans les années 80, ce boitier n’a fait que quelques heures, car dans une course effrénée pour prendre LA superbe photo, j’ai trébuché sur un pavé et me suis écrasé sur mon superbe appareil en le pulvérisant ! (J’y pense encore quand je passe au même endroit). Devant mon désarrois mon père m’a offert son réflex Minolta avec un superbe 50mm, j’ai alors arrêté de courir comme un chien fou et j’ai commencé à regarder ! J’ai progressivement appris à voir ! Par la suite j’ai développé mes photos avec mon labo N&B puis couleur pour apprendre les techniques de tirage.
Je n’ai pas fait d'école de photo, mais des études d’informatique pour diverses raisons, tout en continuant la photo en amateur acharné. Dans les années 90, j’ai créé avec 2 amis une société d’informatique «développement d’application et conseil», puis une autre quelques années plus tard à l’arrivée d’internet pour la création de sites web. Pendant cette période j’ai arrêté la photo par manque de temps. Dans les années 2000, j’ai monté une société de création multimédia ou j’ai repris la photo et où j’ai été formé à la vidéo, au montage et à la post production. Par la suite, j’ai été directeur informatique dans une grande compagnie internationale, cependant après 3 ans de réunions et brainstorming, le besoin de sortir faire des photos était de plus en plus grand, j’ai donc décidé de quitter ce poste et de revenir à mes premiers amours, la photo. J’ai donc tout plaqué et me suis installé à mon compte comme photographe.
Je suis un boulimique de l'apprentissage, je lis, regarde, teste et suis très exigeant avec mon travail et surtout, jamais satisfait, ce qui me pousse à avancer et j’espère, à m’améliorer. En photo le plus important c’est d'apprendre à voir, la technique n’est pas très importante, il faut la connaitre, mais apprendre à la dépasser. C’est plus mon parcours de vie, avec mes expériences et échecs qui font mes photos que la technique. Je me considère d’ailleurs toujours comme un amateur, car un amateur c’est quelqu’un qui aime ce qu’il fait !

Comment est née votre passion pour la photo d'architecture ? Quelles sont les spécificités qui caractérisent la photographie de buildings et gratte-ciel ?

J’aime la géométrie dans les photos et avec les immeubles c’est le top ! Les bâtiments sont des sources de photos innombrables, ils sont beaux en totalité ou en partie et suivant la lumière ils varient et changent d’une minute à l’autre. Ils reflètent notre civilisation, car aujourd’hui ils représentent ce que notre monde construit le plus, et j’aime le côté témoignage de la photo. En plus ils sont une très bonne source d’inspiration, car il est parfois difficile de faire ressortir l’esprit d’un bâtiment ! Par exemple quand il est en pleins travaux et qu’il faut livrer au client un reportage en faisant abstraction de ce «petit» détail, et faire ressortir l’esprit du lieu, ça oblige à voir les choses sous un autre angle et ça j’aime !

L’avantage c’est qu’ils ne bougent pas et qu’il est la plupart du temps possible de revenir sur les lieux si les conditions météo ne sont pas au rendez-vous. L'inconvénient de cet immobilisme, c’est que des éléments du paysage peuvent perturber la photo, il faut donc travailler sur le cadrage en plan large et en gros plan, car l’esprit du lieu est parfois dans un petit détail et c’est cet élément qui va refléter l’esprit du bâtiment. Il est également intéressant de travailler avec les lignes, diagonale et courbe, pour guider le regard dans la photo, ça permet aussi d'éliminer des éléments indésirables. Il faut donc tourner autour, chercher, observer et s'imprégner du lieu. Je n'hésite pas à incliner l’appareil afin de trouver une géométrie qui convient au bâtiment, ça devient presque de l’abstrait, la géométrie a parfois plus d’importance que la «réalité» haut-bas/droite-gauche du lieu.

Quel est votre matériel (boîtier, objectifs, trépieds, logiciel de post-traitement etc) Quels sont les critères importants à prendre en compte dans le choix du matériel pour réaliser des photographies d'architecture urbaine ?

J’utilise des Canon 5d Mark III. En général j’en prends deux, un avec un 14mm f2.8, l’autre avec un 24-70mm f2.8 ou 70-200mm f2.8, et quand la luminosité manque des focales fixe 85mm f1.8, 50mm f1.4, 35mm f2 IS, 24mm f2.8 IS. Mais egalement quand j'ai l'occasion des boitiers et chambre 4x5 argentique. J’ai une préférence quand j’ai le temps pour les focales fixes, qui obligent à se déplacer et ont un rendu qui me plait bien. Mais il m’arrive aussi d’utiliser d’autres appareils photos dans certains cas, ou pour des travaux perso sur l’architecture. Pour la photo d’architecture, exception faite pour les photos de nuits ou le soir si vous ne voulez pas utiliser de trépieds, l’ouverture des objectifs n’a pas une grande importance vu qu’on a tendance à fermer le diaphragme pour avoir une bonne profondeur de champ.
J’utilise très rarement un trépied, car j’aime bouger rapidement et sauf dans des cas extrêmes l’ouverture des objectifs et la capacité des capteurs actuels sont suffisantes dans la plupart des cas. Pour la postprod, je shoot uniquement en RAW et pour le développement j’utilise principalement Lightroom 4, je ne transfère les photos sous Photoshop que quand je dois supprimer des éléments gênants mais Lightroom suffit dans la grande majorité des cas. Quelques fois, je fait des assemblages de photos, ou pour faire des panoramiques, ou créer une photo impossible.
Préparatifs

Quels sont les préparatifs à prévoir avant de partir sur le terrain ? (conditions météo, repérage des lieux etc) ?

Concernant les conditions météo, j’aime particulièrement les ciels couverts avec de beaux nuages, j’essaye d'éviter les temps trop ensoleillés car le contraste est souvent trop fort et on tombe vite dans la carte postale, mais un photographe doit s’adapter et le planning ne permet pas toujours de choisir le jour ou de revenir plus tard. En général, je ne fais pas de repérage, j’aime la découverte du lieu et s’il me manque des images ou si d’autres idées viennent après l’editing j’y retourne si nécessaire.

Quel est généralement le "brief" de vos clients architectes ? Que recherchent-ils dans vos photos ?

Ca dépend du client, parfois on a le temps de discuter avec l’architecte pour s'imprégner de sa vision et établir les éléments à mettre en avant à la prise de vue, voir de préparer ensemble les prises de vue, parfois c’est très cour, et ça se limite à «il me faut des photos de ce bâtiment pour le magazine ou pour le service communication», et là, je n’ai en général pas beaucoup de temps sur place, et je dois boucler le travail en quelques heures de prise de vue. Mes clients cherchent plutôt un reportage sur le lieu qu’une simple photo d’illustration, je traite donc le bâtiment comme si j’en faisais le portrait avec des vues d’ensemble, des détails et une vision abstraite avec beaucoup de géométrie.
Pratiquer la photo d'architecture extérieure

Quels sont vos lieux préférés et les plus accessibles aux débutants ?

Tous les immeubles sont intéressants, un immeuble en verre de NY ou une cité de banlieue, peu importe, un des deux sera peut être plus facile à photographier, mais les deux sont tout aussi intéressants. Prenez votre appareil, ouvrez les yeux, tournez vous dans tous les sens, l’oeil au viseur et photographiez !

Quels cadrages privilégier pour ce type d’images ?

J’aime les lignes de forces et la géométrie, je privilégie donc ce type de cadrage. Il ne faut pas hésiter aussi à pencher franchement son appareil pour essayer, et voir ce que ça donne ! Mais comme je l’ai dit plus haut, il ne faut pas oublier les détails

Quels conseils techniques vous semblent primordiaux à respecter pour réussir ses prises de vue en architecture extérieure (bon positionnement par rapport à la lumière, angle de vue, distance etc

Déjà shooter en RAW si possible pour avoir une latitude de correction, ça permet de faire ressortir un ciel ou un détail en postprod. Pour vos photos, penser à votre image avant de shooter, noir et blanc ou couleur, saturée ou de-saturée, quel rendu et quelle exposition je veux avoir. C’est important de savoir avant de faire la photo ce qu’on veut, puis regarder dans le viseur si ça correspond à ce que vous avez créé mentalement, si ça ne va pas, déplacer vous ou changer de focal si possible, puis recommencer, tourner, contorsionner vous, ressayer... La photo doit se créer dans la tête, si elle ne vient pas dans l’appareil, c’est qu’elle ne devait pas se faire ! Passer à la suivante.

Est-il plus difficile de réussir ses photos de jour ou de nuit ? Quelles sont les principales contraintes à prendre en compte pour la photo de nuit ?

Je ne pense pas qu’il soit plus difficile de faire des photos de jour ou de nuit, les styles sont très différents, cela dépend de la sensibilité de chacun. Avec les appareils photos actuels, il est relativement facile de faire des photos de nuit. La nuit ou le soir, passer en priorité vitesse, caler vous sur la vitesse mini pour votre objectif (cela correspond à votre focal par rapport à un capteur full frame, ex 1/24s pour un 24mm) et régler les iso pour avoir une exposition correcte -1 ou 2 IL pour garder l’esprit nuit. Le soir, entre chien et loup, on peut obtenir de très bon clichés à main levée.

Quelles sont vos références (livres, sites web mais aussi photographes) ? Quels ouvrages pouvez-vous conseiller à nos lecteurs ?

Je regarde tellement de photos que je ne saurais dire celles qui m’ont le plus influencé, mais il est très important de regarder ce qui a été fait et ce que les autres font. Les magazines et internet sont une source d’inspiration importante et je pense qu’il est plus important pour faire des photos de regarder le travail des autres que de se focaliser sur la technique et le matériel.

Titre : Reflets sur bois
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 100 f/7 1/50s - Utiliser les reflets, comme les sols humides ou les vitres, pour montrer les structures sous un nouveau jour.

Titre : Ciel et métal
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 100 f/20 1/50s - Utiliser le côté graphique et les reflets sur la structure, le N&B va bien avec les aspects métalliques.

Titre : Le début
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 800 f/2.8 1/10s - Le soir à main levée grâce au grand angle, le début de construction. Suivez la construction du début jusqu’a la fin, c’est une trace de notre patrimoine pour le futur.

Titre : Lever les yeux
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 500 f/3.5 1/640s - Lever les yeux et observer les détails des structures, l'extérieur des bâtiments n’est pas le seul élément à photographier.

Titre : Construction à Bangkok
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 1600 f/2.8 1/40s - Prenez de la hauteur, ici je suis monté à la station de skytrain (Train Aerien) pour prendre un peu de hauteur, le grand angle permet de se passer du pied et de prendre toute la scène.

Titre : Traitement de haut
Légende : Canon 1D Mark III EF 24-70mm f/2.8 L - ISO 100 f/7 1/500s - Isoler des éléments et tester des traitements variés.

Titre : Abu Dhabi
Légende : Canon 1D Mark III EF 24-70mm f/2.8 L - ISO 200 f/8 1/800 - Explorer les alentours pour trouver des points de vue, ici je voulais une vue des tours dans leurs environnements urbains, je suis monté dans un Mall et là, une terrasse de café était à la bonne hauteur.

Titre : Construction de nuits
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 2500 f/2.8 1/25s - Utiliser les éléments présents, ici la barrière du chantier a été utilisée pour créer une diagonale. De gênante, elle s'intègre dans la géométrie de la photo.

Titre : Intérieur
Légende : Canon 1D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 200 f/4.5 1/1000s - Un élément interne de la structure, associer à un cadrage carré et un traitement légèrement croisé permet de faire ressortir des parties de la structure.

Titre : Archives national
Légende : Canon 5D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 200 f/16 1/500s - Je suis monté sur le toit d’un parking voiture pour avoir un peu de hauteur, le RAW a permis de faire ressortir les zones sombres.

Titre : Géométrie
Légende : Canon 5D Mark III EF 50mm f/1.4 - ISO 400 f/16 1/200 - Penser à la géométrie, tourner, pencher, contourner...

Titre : Bâtiment en construction
Légende : Canon 5D Mark III EF 14mm f/2.8 L II - ISO 400 f/3.2 1/80s - Ici pluie battante et au sol des palettes et des tas de terre limitent les cadrages possibles, je n’ai pris que le haut du bâtiment avec le toit de celui où je me suis abrité, en jouant avec les lignes.

Titre : Derrière la vitres
Légende : Canon 5D Mark III EF 14mm f/2.8L II - ISO 400 f/4.5 1/80s - Pendant la visite de presse, je me suis collé à la vitre pour prendre cette vue en jouant avec cette barre sobre et les reflets des vitres et de l’eau.

Titre : Intérieur et perspective
Légende : Canon 5D Mark III EF 14mm f/2.8L II - ISO 400 f/2.8 1/40s - Jouer sur «l’accentuation» des perspectives du grand-angle et avec les lignes de force.

Titre : Lignes
Légende : Canon 5D Mark III EF 24-70mm f/2.8 L - ISO 400 f/6.3 1/1250 - Isoler des éléments et jouer avec les lignes qui se dégagent de la structure.

twitter google facebook linkedin vimeo youtube 500px Behance-NETWORK Pinterest feed